Photographier des sports moteurs (courses autos / motos)

Le Raidillon, Spa Francorchamps

Le Raidillon, Spa Francorchamps.
Canon 20D @17mm, 1/1250s, f/4, 100 iso

Récemment un lecteur m’a envoyé un mail pour me demander comment photographier une course de voitures.
Cet article a pour but de répondre à cette question puisqu’il est consacré à la photographie de sports moteurs de manière générale. Que ce soit des courses de voitures sur circuit ou lors d’un rallye, des courses de motos (de vitesse, de cross, enduro, …), … .
Bref on va s’intéresser à tout ce qui roule et qui a un moteur.

Accès et placement

Les disciplines de sports moteurs étant très nombreuses et les circuits n’étant pas standardisés il n’est pas possible de donner des indications précises concernant les accès et emplacements.
Globalement je distingue 2 types de “pistes”

  1. Circuits de Vitesse en auto / moto
    smc_Spa_eurorace_2005_0023en général sur ces circuits le public est tenu à bonne distance de la piste et se retrouve parfois derrière de gros grillages servant à le protéger des projections de débris. Ca va être le cas pour les circuits en F1, Nascar, voitures de tourisme, endurance, …
    Sur ce type de circuits, il y a des emplacements spécifiques qui sont réservés aux photographes. Ils sont souvent placés devant les grillages ou parfois à des endroits où il y a des lucarnes dans le grillage afin de pouvoir photographier sans obstructions.
    Avoir accès à ces zones spécifiques nécessite généralement d’être accrédité. Si il y a 10 ans il était encore relativement facile même pour un amateur de se faire accréditer, ces dernière années c’est devenu nettement plus compliqué. Les conditions d’accès dépendent du promoteur de l’événement. Plus l’événement est important et reconnu plus les conditions sont strictes.

    Course Kroger 250, Circuit de Martinsville, Virginie, USA.

    Course Kroger 250, Circuit de Martinsville, Virginie, USA.
    Canon EOS 7D @200mm, 1/2500s, f/5, 250 iso

    Mais le fait de ne pas être accrédité ne veut pas dire qu’il n’y a pas moyen de faire de belles photos. Pour éviter les grillages il faut parfois être un peu créatif et mobile pour soit passer au-dessus grâce à une échelle, soit trouver un point de vue sans obstructions. La photo de Nascar ci-dessus est faite depuis une tribune accessible au public. J’ai simplement cadré vers un endroit où les grillages n’étaient pas dans le champ. Idem pour celle ci-dessous.

    Course Nascar Goody's Fast Relief 500, Circuit de Martinsville, Virginie, USA.

    Course Nascar Goody’s Fast Relief 500, Circuit de Martinsville, Virginie, USA.
    Canon 7D @200mm, 1/1000s, f/5, iso 160

    N’oubliez pas qu’en “collant” l’objectif au grillage, on arrive à l’estomper / voire le faire disparaître (voir Comment photographier au travers d’un grillage).

    Meeting Francorchampagne - Dimanche BTCS - Race 1

    BTCS – Race 1, Spa Francorchamps.
    Canon 20D @280mm (70-200 + Multi 1.4x), 1/1000s, f/4, 100 iso

    Pour trouver les bons endroits pour se placer, la meilleure solution reste de faire le tour du circuit et d’envisager différents angles, emplacements, … en regardant la lumière, les arrière plan , …

  2. rallyes auto, motocross, enduro, …
    Souvent dans ces disciplines, le fait d’être accrédité ne donne pas de gros avantages en termes de positionnement/placement par rapport au public. Depuis les emplacements accessibles au public on est souvent assez proche de l’action. Ce sont donc des disciplines qui sont facilement accessibles et offrent de bonnes opportunités de photo. Elles sont idéales pour débuter et faire vos premières photos de sports moteurs.

    Ardenne Bleue Rallye 2006 SS5 Jalhay

    Ardenne Bleue Rallye 2006 SS5 Jalhay, un passage de gué rend l’image spectaculaire
    Canon EOS 20D @73mm, 1/640s, f/3.5, 800 iso

    Pour trouver les bons emplacements pour se placer sur les circuits de motocross, enduro, … c’est comme précédemment, je pense que le mieux est d’en faire le tour à pied (ou en tout cas en parcourir une partie).
    Pour les rallyes, essayez d’obtenir le parcours des spéciales et si possible parcourez celle(s) qui vous intéresse(nt) pour repérer les endroits intéressants. Arrêtez-vous, sortez de votre véhicule et évaluez l’emplacement, l’arrière plan, la lumière, …
    En parcourant les forums consacrés au rallye vous devriez également pouvoir obtenir des informations sur les bons emplacements / endroits spectaculaires.

Un petit mot sur les accréditations puisque j’ai reçu quelques question à ce sujet.
Aussi désolant que cela puisse paraître, une accréditation n’a pas pour but de faire plaisir aux fans ou permettre aux amateurs de se faire plaisir, le but des accréditations est de permettre aux médias de faire leur travail dans les meilleures conditions possibles. En échange de cet accès, l’organisateur espère bien que les médias vont parler de l’événement, le faire connaitre, … C’est du donnant donnant en quelque sorte.
Et plus l’événement est important et connu (la F1 par exemple) plus il est compliqué d’obtenir une accréditation. Le fait d’être photographe pro n’est généralement pas suffisant. Il faut souvent en plus un ordre de mission d’un média reconnu.

Mais comme déjà indiqué précédemment, on peut aussi faire de bonnes photos sans accréditations. Plusieurs images qui illustrent cet article ont été réalisées depuis des endroits accessibles au public.

Sécurité

Meeting Francorchampagne - Dimanche BTCS - Race 2

BTCS – Race 2, Spa Francorchamps.
Canon 20D @190mm, 1/400s, f/4, 400 iso

S’il faut toujours être prudent lorsque l’on fait des photos, dans le cas des sports moteurs c’est encore plus important. Ici on ne parle pas de prendre un mauvais coup, mais bien potentiellement de risquer sa vie (et mettre celle des autres en danger) si on est imprudent.
Veillez donc bien à respecter les indications des officiels / commissaires de course et à vous placer dans des zones ou le danger est “sous contrôle”. Sur les circuits de vitesse c’est le cas pour les zones accessibles au public, par contre en rallye par exemple ce n’est pas la rubalise qui va arrêter une voiture hors de contrôle.
Si vous êtes accrédité / avez accès aux zones réservées aux photographes, cela ne signifie pas que vous êtes en sécurité. Que du contraire, ces zones sont souvent plus proches de la piste et avec moins de protections. Evitez de tourner le dos à la piste et restez attentif.
Je me souviens d’un incident il y a quelques années quand je photographiais régulièrement des courses de véhicules de tourisme sur le circuit de Spa Francorchamps. Dans l’ancienne chicane, j’étais assis dernière un petit mur pour photographier les véhicules qui négocient la chicane, car certains passages étaient parfois spectaculaires (voir image ci-contre). A un moment dans le viseur je remarque qu’une voiture quitte sa trajectoire. J’ai juste eu le temps de m’allonger avant qu’elle ne percute le mur. Quand je me suis relevé il y avait à côté de moi des débris de la voiture, tous des éléments que j’aurai probablement pris en pleine figure si je n’avais pas été attentif …
Toujours au rayon sécurité, pensez à la sécurité de vos oreilles … n’oubliez pas vos protections auditives, que ce soit des bouchons d’oreilles ou un casque de protection anti bruit.

 

Quel matériel pour photographier les sports moteurs ?

Masterclass Canon Autofocus qui s'est déroulée à Mettet (Circuit J. Tacheny) le 20/06/2016.

Circuit J. Tacheny, Mettet, Belgique.
Canon EOS 7D MkII @420mm (300mm + multi 1.4x), 1/1250s, f/5.6, 250 iso

Vu la diversité des disciplines et des circuits existants, il est difficile de fournir une réponse unique. Pour des photos sur un circuit pour une course automobile ou de moto vitesse pure, une longue focale (équivalent 300mm) sera utile, je devrais presque dire indispensable. Les pros qui font ce genre de photo régulièrement se séparent rarement d’un 500 ou 600mm. En focale fixe chez Canon / Nikon ce sont des objectifs aux alentours de 10 000 € …  Du coté de Sigma on peut trouver un zoom 150-600 a un tarif plus abordable.

Enduro de la Chinelle 2013

Enduro de la Chinelle, Belgique.
Canon EOS 5D MkIII @54mm, 1/250s, f/8, iso 400

Pour du rallye, du motocross, de l’enduro étant donné que l’on est généralement plus proche de l’action un 70-200 ou 70-300 permettra déjà de bien s’en tirer.
Sans oublier un grand angle, genre 24-70 ou 18-55.

Du coté du boitier, un bon autofocus sera nécessaire pour bien pouvoir suivre les voitures ou les motos. Un capteur au format APS-C et donc avec un coefficient de recadrage pourra être utile pour éviter de devoir investir dans de trop longues focales. La photo des 2 motos sous la pluie qui se trouve un peu plus haut sur la page a bénéficié de cet avantage.
L’objectif avait une focale de 420 mm (un 300mm avec un multiplicateur 1.4), mais avec le coefficient de recadrage du Canon 7D cela permet de cadrer comme si l’objectif était un 672 mm.

Quels réglages pour la photo de sports moteurs ?

Comme on veut généralement obtenir des photos nettes on pourrait se dire qu’on va travailler avec une vitesse la plus élevée possible. Etant donné que bon nombre de courses se déroulent la journée, obtenir une vitesse de 1/1600s ou plus rapide ne devrait donc pas être très compliqué quitte à monter un peu dans les ISO.
L’image ci-dessous correspond à ces critères, la voiture est bien nette grâce à la vitesse de 1/1600s. Bref de quoi être content ?

S HEEREN / DELAITE (#75) sur Peugeot 207 R3T (RC3 R3T) dans l'ES19 Natoye du Rallye de Wallonie 2016 qui s'est déroulée à Florée (Eglise) le 01/05/2016.

Rallye de Wallonie 2016, Natoye, Belgique.
Canon EOS 5D MkIII @78mm, 1/1600s, f/5, 640 iso.

Si on veut. La voiture est bien nette et pas ratée (enfin c’est subjectif), mais rien n’indique que la voiture roulait à toute vitesse dans cette petite rue. Telle qu’elle est là ça pourrait très bien être la photo d’une voiture garée / à l’arrêt. La voiture semble statique.

Ce que l’on cherche généralement quand on photographie des voitures de courses ou des motos, c’est de créer des images dynamiques qui suggèrent le mouvement, la vitesse. C’est d’autant plus important lorsqu’il s’agit d’une photo de profil ou de 3/4 comme ci-dessus car on voit les roues et on voit bien qu’elles sont immobiles.
Pour éviter cela on va utiliser une vitesse plus lente (1/500s – 1/800s) afin que certains éléments mobiles du véhicule comme les pneus ou les jantes soient légèrement flous.

DILLEY / PREVOT (#2) sur DS 3 R5 (RC2 R5) lors de l'ES 7 Vedrin du Rallye de Wallonie qui s'est déroulé à Warisoulx () le 30/04/2016.

Rallye de Wallonie 2016, Vedrin, Belgique.
Canon EOS 5D MkIII @140mm, 1/500s, f/5, 200 iso.

La vitesse à utiliser dépend de la vitesse de déplacement du véhicule, du sens de déplacement, … il faut faire quelques essais pour trouver une vitesse suffisamment importante pour que la voiture soit nette mais les que les roues présentent un léger flou du au mouvement.

 

Meeting Francorchampagne - Dimanche BTCS - Race 2

Meeting Francorchampagne – BTCS – Race 2, Spa Francorchamps.
Canon EOS 20D @90mm, 1/80s, f/5.6, 400 iso

Evidemment on peut pousser cela beaucoup plus loin et utiliser des vitesses encore plus lentes ce qui donne un filé / une photo avec un fond filé. Je ne vais pas détailler la technique ici, pour plus de détails voir l’article “Comment faire un filé ?”.

Masterclass Canon Autofocus qui s'est déroulée à Mettet (Circuit J. Tacheny) le 20/06/2016.

Circuit J. Tacheny, Mettet, Belgique.
Canon EOS 7D MkII @300mm, 1/100s, f/14, 100 iso

Le fait de voir du mouvement dans les roues n’est pas une obligation surtout pour les motos si par exemple le motard est penché pour prendre un virage.
Dans l’image ci-dessous le mouvement est sous-entendu par l’inclinaison de la moto.

FRAIKIN Marc (45) lors de l'Air Base Supermoto qui s'est déroulé à Florennes (base aérienne) le 15/06 /2014.

Air Base Supermoto, Florennes, Belgique.
Canon EOS 5D MkIII @195mm, 1/2000s, f/4.5, 160 iso

De même quand les véhicules viennent de face, cette problématique de voir du mouvement dans les roues est moins importante, on peut donc utiliser des vitesses plus élevées.

25H Funcup 2005

25H Funcup, Spa Francorchamps.
Canon EOS 20D @200mm, 1/1000s, f/2.8, 200 iso

 

Autofocus

Motocross de Morlanwelz

Motocross de Morlanwelz, BE.
20D @95mm, 1/3200s, f/5, 400 iso.

Au niveau des réglages de l’autofocus, vous devez bien entendu travailler en mode suivi en continu (Ai Servo / AF-C). Un point auquel il faut faire très attention c’est l’élément sur lequel se fait la mise au point, d’où le fait de travailler avec une petite zone de collimateurs AF voire éventuellement avec un seul collimateur.
C’est le pilote / casque du pilote qui doit être net, pas la calandre de la voiture ou la roue avant de la moto. Pour les voitures, il est difficile de faire la mise au point sur le pilote dans l’habitacle, dans ce cas on peut essayer de faire la mise au point sur le bandeau opaque en haut du pare-brise.
Il est possible qu’il faille décentrer la zone autofocus vers la gauche ou vers la droite suivant le mouvement à suivre.

Si l’autofocus a du mal à suivre, il est peut être possible d’utiliser la méthode du « zone focus », c’est à dire que vous faites la mise au point à un endroit où les véhicules sont sensés passer, vous désactivez l’AF et vous déclencher lorsque le véhicule passe dans cette zone de netteté.

Quel type d’images ?

Il y a bien entendu les photos d’action, de véhicules sur la piste comme sur les images ci-dessus, mais il y a beaucoup d’autres choses à photographier lors de courses auto / moto.
Les stands, les abords de la piste, des détails peuvent également se montrer de bons sujets. Voici quelques exemples :

Un mini side car

Un mini side car

Passage au stand.

Passage au stand.

Un jeune mécano travaille sur sa moto avant la mini Chinelle.

Un jeune mécano travaille sur sa moto avant la mini Chinelle.

Avant une course Nascar, un mécano place de la colle sur des boulons ...

Avant une course Nascar, un mécano place de la colle sur des boulons …

... afin de prépositionner les boulons sur la jante et gagner du temps lors des changements de roue.

… afin de prépositionner les boulons sur la jante et gagner du temps lors des changements de roue.

Détails / Couleurs. 6H de Spa.

Détails / Couleurs. 6H de Spa.

Drag Racing - TEST N TUNE at Roxboro Dragway

Drag Racing – TEST N TUNE at Roxboro Dragway, Caroline du Nord, USA.
Canon EOS 7D @35mm, 1/1600s, f/5.6, 125 iso.

 

Sur l’eau

En début d’article j’ai dit qu’on s’intéressait à tout ce qui roule et qui a un moteur, mais la plupart des conseils peuvent s’appliquer par exemple pour une course de jet-ski ou de hors bord par exemple (sauf le flou dans les roues bien entendu Clignement d'œil ). Dans ce cas-ci on pourrait privilégier une vitesse assez importante pour figer les éclaboussures et les gerbes d’eau.

Power Jet Cup 23 juillet 2005 - Namur

Power Jet Cup, Namur

Power Jet Cup Compétition de Jet Ski qui se déroule au confluent de la Sambre et de la Meuse à Namur.

Power Jet Cup Compétition de Jet Ski qui se déroule au confluent de la Sambre et de la Meuse à Namur.

 

Voilà je pense que c’est tout pour cette présentation de la photo de sports moteurs.
A vous de jouer et de vous montrer curieux et imaginatifs (et prudents).
Comme toujours n’hésitez pas à partager votre expérience, à laisser une question ou une remarque dans les commentaires ci-dessous.




, , , , , , ,

No comments yet.

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Powered by WordPress. Designed by WooThemes