Archive | Défi

Photographier des sports moteurs (courses autos / motos)

Le Raidillon, Spa Francorchamps

Le Raidillon, Spa Francorchamps.
Canon 20D @17mm, 1/1250s, f/4, 100 iso

Récemment un lecteur m’a envoyé un mail pour me demander comment photographier une course de voitures.
Cet article a pour but de répondre à cette question puisqu’il est consacré à la photographie de sports moteurs de manière générale. Que ce soit des courses de voitures sur circuit ou lors d’un rallye, des courses de motos (de vitesse, de cross, enduro, …), … .
Bref on va s’intéresser à tout ce qui roule et qui a un moteur.

Accès et placement

Les disciplines de sports moteurs étant très nombreuses et les circuits n’étant pas standardisés il n’est pas possible de donner des indications précises concernant les accès et emplacements.
Globalement je distingue 2 types de “pistes”

  1. Circuits de Vitesse en auto / moto
    smc_Spa_eurorace_2005_0023en général sur ces circuits le public est tenu à bonne distance de la piste et se retrouve parfois derrière de gros grillages servant à le protéger des projections de débris. Ca va être le cas pour les circuits en F1, Nascar, voitures de tourisme, endurance, …
    Sur ce type de circuits, il y a des emplacements spécifiques qui sont réservés aux photographes. Ils sont souvent placés devant les grillages ou parfois à des endroits où il y a des lucarnes dans le grillage afin de pouvoir photographier sans obstructions.
    Avoir accès à ces zones spécifiques nécessite généralement d’être accrédité. Si il y a 10 ans il était encore relativement facile même pour un amateur de se faire accréditer, ces dernière années c’est devenu nettement plus compliqué. Les conditions d’accès dépendent du promoteur de l’événement. Plus l’événement est important et reconnu plus les conditions sont strictes.

    Course Kroger 250, Circuit de Martinsville, Virginie, USA.

    Course Kroger 250, Circuit de Martinsville, Virginie, USA.
    Canon EOS 7D @200mm, 1/2500s, f/5, 250 iso

    Mais le fait de ne pas être accrédité ne veut pas dire qu’il n’y a pas moyen de faire de belles photos. Pour éviter les grillages il faut parfois être un peu créatif et mobile pour soit passer au-dessus grâce à une échelle, soit trouver un point de vue sans obstructions. La photo de Nascar ci-dessus est faite depuis une tribune accessible au public. J’ai simplement cadré vers un endroit où les grillages n’étaient pas dans le champ. Idem pour celle ci-dessous.

    Course Nascar Goody's Fast Relief 500, Circuit de Martinsville, Virginie, USA.

    Course Nascar Goody’s Fast Relief 500, Circuit de Martinsville, Virginie, USA.
    Canon 7D @200mm, 1/1000s, f/5, iso 160

    N’oubliez pas qu’en “collant” l’objectif au grillage, on arrive à l’estomper / voire le faire disparaître (voir Comment photographier au travers d’un grillage).

    Meeting Francorchampagne - Dimanche BTCS - Race 1

    BTCS – Race 1, Spa Francorchamps.
    Canon 20D @280mm (70-200 + Multi 1.4x), 1/1000s, f/4, 100 iso

    Pour trouver les bons endroits pour se placer, la meilleure solution reste de faire le tour du circuit et d’envisager différents angles, emplacements, … en regardant la lumière, les arrière plan , …

  2. rallyes auto, motocross, enduro, …
    Souvent dans ces disciplines, le fait d’être accrédité ne donne pas de gros avantages en termes de positionnement/placement par rapport au public. Depuis les emplacements accessibles au public on est souvent assez proche de l’action. Ce sont donc des disciplines qui sont facilement accessibles et offrent de bonnes opportunités de photo. Elles sont idéales pour débuter et faire vos premières photos de sports moteurs.

    Ardenne Bleue Rallye 2006 SS5 Jalhay

    Ardenne Bleue Rallye 2006 SS5 Jalhay, un passage de gué rend l’image spectaculaire
    Canon EOS 20D @73mm, 1/640s, f/3.5, 800 iso

    Pour trouver les bons emplacements pour se placer sur les circuits de motocross, enduro, … c’est comme précédemment, je pense que le mieux est d’en faire le tour à pied (ou en tout cas en parcourir une partie).
    Pour les rallyes, essayez d’obtenir le parcours des spéciales et si possible parcourez celle(s) qui vous intéresse(nt) pour repérer les endroits intéressants. Arrêtez-vous, sortez de votre véhicule et évaluez l’emplacement, l’arrière plan, la lumière, …
    En parcourant les forums consacrés au rallye vous devriez également pouvoir obtenir des informations sur les bons emplacements / endroits spectaculaires.

Continue Reading →

Continue Reading

Conseils pour photographier de la boxe et autres sports de combats

Le but de ce billet est de vous aider à progresser en photographie sportive, cette fois en vous donnant des informations qui peuvent vous aider si vous souhaitez photographier de la boxe ou d’autres sports de combats qui se déroulent sur un ring. Voici donc comment photographier de la boxe ?

Dardan Zenunaj vq par K.O. au 9è rd de Karim Chakim lors du Gala de boxe de La Plante qui s'est déroulé à Namur (Hall sportif) le 15/11 /2014.

Cela fait quelques années maintenant que je couvre plusieurs fois par an des galas de boxe, principalement anglaise. Après avoir photographié plus d’une centaine de combats que ce soit des combats amateurs, des combats pros et/ou des combats pour des titres et ceintures voici quelques informations qui peuvent vous être utiles si vous souhaitez photographier de la boxe.

Comme toujours, il s’agit de pistes qui peuvent vous aider, pas de recettes toutes faites à appliquer. De plus il y a plusieurs façons d’envisager la photographie de sports. Certains comme moi accordent plus d’attention à l’action alors que d’autres sont plutôt concentrés sur l’ambiance et moins sur l’action.

Comme pour tous les sports, ou un reportage en général il est important de se préparer. Avant une soirée de boxe je regarde généralement le palmarès des boxeurs afin d’en apprendre plus sur eux. Sont-ils gauchers ou droitiers ? quel est leur palmarès ? est ce qu’ils ont plutôt tendance à l’emporter par KO ? … Pour les boxeurs pro, dans la plupart du temps on peut trouver l’information sur le site Boxrec.com

Accès et emplacement

Comme souvent le photographe de sport cherche à être le plus près possible de l’action, c’est à dire dans le cas présent en bord de ring. Autant le dire toute de suite les places libres pour les photographes en bordure de ring se font plutôt rares puisqu’en bord de ring on trouve aussi le staff des 2 boxeurs, les juges et officiels, des journalistes de presse écrite voire parfois des caméramans et commentateurs TV.

Afin de limiter le nombre de personnes présentes en bord de ring, la plupart des organisateurs contrôlent / limitent ceux qui peuvent se trouver en bord de ring à ceux qui ont de bonnes raisons de s’y trouver. Si vous ne travaillez pour un média reconnu et que vous souhaitez faire des photos de boxe vous pouvez essayer de plaider votre cause auprès de l’organisation, mais n’attendez pas la dernière minute sur place pour le faire. L’organisateur à autre chose à gérer à ce moment la. Et s’il vous dit non, respectez la réponse.
Et le fait de travailler pour un média reconnu n’est absolument pas une garantie d’avoir accès en bord de ring, ca m’est déjà arrivé d’être placé dans une tribune de presse. Mais pas de panique ce n’est pas une catastrophe … pour autant qu’il soit possible d’avoir un point de vue surélevé sur le ring. La photo ci-dessous en est un exemple, elle a été prise depuis un point sur élevé avec un 70-200mm.

Finale Mondiale Eliminatoire IBF des poids plumes entre Alex Miskirtchian (Bel) et Sofiane Takoucht (Fra)

L’avantage du point de vue élevé c’est qu’on n’est pas gêné par les spots/éclairages qui se trouvent en hauteur (et pas toujours assez haut ce qui fait qu’ils apparaissent parfois dans les photos prises en bord de ring). Il est aussi plus facile de gérer les cordes devant les boxeurs.

Continue Reading →

Continue Reading

Photographier du Baseball : 2ème partie

dans photographier du baseball 1ère partie nous avons vu une petite présentation du baseball, le matériel et des exemples de photo depuis le coté 1ère base. Dans cette partie nous allons voir des exemples de photos de baseball prises coté 3ème base ainsi que de derrière le marbre.

Un joueur des Braves est touché par une balle, ce qui lui permet d'atteindre directement la 1ère base.

Photographier du baseball coté 3ème base

c’est simple, c’est comme coté 1ère base mais dans l’autre sens , donc il suffit de se revoir l’article précédent sur la photo de baseball Clignement d'œil

Plus sérieusement, s’il y a certaines similarités avec la position en 1ère base, cette position permet également de voir le jeu sous un autre jour.
Je vais commencer par les similarités, de la 3ème base on a donc une meilleure vue sur les joueurs gauchers à la batte (cette fois c’est les droitiers qui vous tournent le dos), de même un lanceur droitier sera plus visible depuis ce coté.
Comme de l’autre coté, on a une vue sur l’ensemble du terrain, mais voici quelques points avec de l’action à surveiller

La 1ère base

J’apprécie ce coté pour la vue qu’il donne sur la 1ère base, car c’est la base sur laquelle se concentre généralement le plus d’action : lors d’une frappe, c’est souvent (dépend de la situation) vers la 1ère base que sera renvoyée la balle afin d’éliminer le coureur. Quand tous les éléments se mettent en place niveau timing, la balle et le coureur sont proche de la base au même moment ce qui peut donner ceci :

Ludovic GEUQUET (33)  des Namur Angelssmc_20130608_0183_Baseball_1BB_Angels_Stars

Si la balle avait de l’avance ce sera peut être plutôt comme ceci :

smc_20130608_0127_Baseball_1BB_Angels_Stars

Un autre élément à surveiller ce sont les tentatives de pick-off quand quand un joueur prends un peu de distance avec sa base, cela permet souvent d’avoir une bonne vue sur le joueur de 1ère base qui rattrape la balle.

Continue Reading →

Continue Reading

Photographier du Baseball – 1ère partie

Baseball Minimes : Namur Angels - Merksem. 2ème tour du championnat. Victoire de Namur 10-6.

Sport très peu médiatisé en France ou en Belgique et donc assez méconnu, le Baseball est un sport intéressant à photographier mais qui nécessite  une certaine connaissance du jeu pour pouvoir anticiper au mieux les actions.
Une partie des joueurs est facilement photographiable car ils sont relativement statiques sur leurs positions. Obtenir des photos du lanceur et du frappeur est assez facile car ils sont à la base de l’action et leurs positions sont fixes et les actions prévisibles.

Mais les photos finissent rapidement par se ressembler, le chalenge en baseball consiste à obtenir des bonnes photos des autres joueurs défensifs (joueurs du champ ou des bases).

1BB : Namur Angels - Hoboken Pioneers

Préparation avant de photographier du baseball

Comme d’habitude connaitre un minimum les principes du jeu et également les différentes positions des joueurs, car cela permettra de mieux comprendre les explications suivantes. Je ne vais pas réinventer la route, donc voici le minimum à savoir extrait de l’article de Wikipédia :
”Une rencontre de baseball se joue avec deux équipes qui alternent en défense et en attaque. Neuf joueurs se trouvent sur le terrain en défense : un lanceur, un receveur et sept autres joueurs (quatre dans le champ intérieur : première base, deuxième base, arrêt-court, troisième base, et trois dans le champ extérieur : champ droit, champ centre et champ gauche) répartis sur le terrain pour rattraper la balle, si possible de volée pour éliminer le batteur

.smc_20090919_0256_1bb_angels_vs_braves
Une partie se joue en neuf manches. Une demi-manche prend fin quand trois batteurs sont éliminés. Une manche prend fin quand les deux équipes sont passées en attaque et en défense. En cas d’égalité après neuf manches, on joue d’autres manches pour départager les deux équipes. Par tradition, c’est toujours l’équipe qui reçoit qui passe en attaque après l’équipe visiteuse.”
Continue Reading →

Continue Reading

Défi 5/26 : photographier du football américain

Match de la 1ère journée de championnat de Foot US LFFAB 2013 entre Andenne Bears (jaune) - Luxembourg Steelers of Dudelange.

Cet article fait partie de la série d’articles de mon défi consistant à photographier et présenter 26 sports. A l’origine il était prévu de le faire en 1 an, mais ca ne sera pas possible …
Vous pouvez consulter
l’article annonçant le défi pour plus d’informations; pour retrouver tous les articles en rapport avec le défi, c’est ici.

Pour ce 5ème volet de la série, je vais partager avec vous mon expérience de la photographie de football américain, vous donner des conseils et explications.
Sport de brutes pour certains, le Football américain est en fait un sport très codifié, régulé par de nombreuses règles parfois difficilement compréhensibles pour qui n’est pas tombé dans la marmite.
Il n’empêche qu’il se prête assez bien à la photographie sportive, même sans en comprendre toutes les finesses.

La plupart des photos illustrant cet article ont été réalisées lors des 2 ou 3 dernières saisons du Championnat de Belgique de Foot Américain.

May 29, 2010; Brussels, Belgium. Belgian Bowl XXIII : Brussels Tigers - West-Vlaanderen Tribes. The Tribes won their 5th Belgian Bowl in a row, by 36 - 6.

Préparation

Comme toujours en photographie sportive, un minimum de compréhension du jeu / sport est nécessaire pour bien faire car cela permet d’anticiper les actions des joueurs et donc de réussir de meilleures photos.
Pour faire très simple, le football américain est un jeu de gagne terrain avec 2 équipes de 11 joueurs (1 équipe en attaque et 1 en défense); chaque équipe dispose de 4 tentatives pour avancer de 10 yards ou plus (+- 10m). Si elle y parvient, elle continue à jouer et dispose de 4 nouvelles tentatives; si pas on inverse les rôles.
Un match dure 60 minutes (4 périodes de 15 min) de temps de jeu effectif.

Match de la 1ère journée de championnat de Foot US LFFAB 2013 entre Andenne Bears (jaune) - Luxembourg Steelers of Dudelange.

Continue Reading →

Continue Reading

Défi 4/26 : photographier de l’athlétisme

photo sport : athlétisme 110m haies

Av, 1/1250s, f/4.5, 500 isos @200mm

Cet article fait partie de la série d’articles de mon défi consistant à photographier et présenter 26 sports en 1 an.
Vous pouvez consulter
l’article annonçant le défi pour plus d’informations; pour retrouver tous les articles en rapport avec le défi, c’est ici.

Pour ce défi, le 4ème de la série (il m’en reste 22 et je suis en retard sur mon planning), place à l’athlétisme.
Derrière le sport désigné par le mot « athlétisme » se cachent en fait toute une série de disciplines que l’on peut globalement regrouper en 4 catégories : les courses, les lancers, les sauts et des épreuves combinées (le triathlon par exemple).
Pour en apprendre plus sur ce sport, rendez-vous sur Wikipédia.

La plupart des photos illustrant cet article proviennent de 2 évènements photographiés il y a quelques semaines : Atlétissima, un meeting international organisé à Namur et les Championnats de la Ligue Belge Francophone d’Athlétisme.

Préparation

Championnat d'athlétisme LBFAAvantage ou inconvénient de l’athlétisme, le grand nombre de disciplines implique qu’il y a souvent plusieurs d’entre elles qui se déroulent en même temps : une épreuve de saut en longueur peut se dérouler au même moment qu’un 200 m et/ou que le lancer du poids par exemple.
Difficile donc de tout photographier.

Pour certaines disciplines dans lesquelles les participants sont nombreux (typiquement le 100m par exemple), l’épreuve commence par des séries éliminatoires durant lesquelles seuls les 1ers de leur série sont sélectionnés pour la finale.
Dans d’autres disciplines comme le saut en hauteur, la barre est placée à une certaine hauteur et les participants disposent d’un certain nombre de tentatives pour la franchir; en cas de réussite ils passent au tour suivant avec une hauteur supérieure et ainsi de suite.
Dans d’autres disciplines comme les lancers, ils effectuent un certain nombre de lancers dont les résultats sont notés et on conserve le meilleur résultat afin d’établir le classement.

Continue Reading →

Continue Reading

Powered by WordPress. Designed by WooThemes