Pourquoi il est intéressant de connaitre le sport que l’on va photographier ?

Réussir de bonnes photos ne dépend pas uniquement du matériel ou de l’emplacement, il est également utile et intéressant de connaitre les bases du sport que l’on essaye de photographier afin de pouvoir capturer les meilleurs moments et surtout de pouvoir les anticiper (dans une certaine mesure).

Cette connaissance du jeu et de son déroulement pourra aussi permettre de faire attention aux arrières plans et de minimiser leur impact.

Le moment décisif

La photo de sport et d’action est une question de timing, de réaction. C’est être à la bonne place au bon moment pour pouvoir prendre de bonnes photos.

anticiper l'action pour photographier la balle au contact de la batteChaque sport a des moments prévisibles et d’autres qui ne le sont pas du tout.
Comprendre et maitriser le timing de ces actions prévisibles permet de capturer l’action lorsqu’elle est à son apogée (ou en tout cas ça aide) car vous pourrez anticiper.
Il est important d’anticiper car si vous attendez de voir l’action pour agir vous allez la rater ; si vous attendez que le joueur de foot commence a frapper la balle pour déclencher, celle-ci sera probablement hors du cadre lorsque la photo sera prise. Il faut déclencher AVANT que l’action ne se déroule afin que le miroir puisse se relever, l’obturateur s’ouvrir et se fermer.
C’est en anticipant et en ayant le bon timing (et un peu de chance il ne faut pas le nier) que j’ai pu faire cette photo de baseball ou la balle est au contact de la batte.

Connaissance du sport et des joueurs/participants

Chaque sport possède aussi des opportunités d’obtenir ce que certains appellent en anglais des ‘safeties’ ou ‘safety shots’ (je n’ai pas trouvé de bonne traduction en français, si quelqu’un à une idée …), il s’agit de photos qui sont faciles à réaliser et permettront de sauver les meubles au cas ou vous n’auriez pas réussi à obtenir de bonnes photos d’action.
Le manque de bonnes photos d’action peut faire suite par exemple à une dégradation des conditions météo qui empêche de faire les photos dans de bonnes conditions. Ou un joueur qui se blesse prématurément en début de match.

Pour le basket, il peut s’agit de lancers francs, lay-ups, en baseball c’est par exemple le lanceurs ou les batteurs à la frappe, pour le foot des coup francs ou des pénaltys par exemple. On peut aussi utiliser les échauffements comme un bon moyen d’obtenir ces images.

C’est parfois une bonne idée de se concentrer d’abord sur la réalisation de quelques ‘safeties’ pour avoir quelque chose au cas ou, avant d’essayer de faire d’autres photos d’action.

Il est également conseillé de prendre du temps pour observer et prendre des photos.

Grâce au numérique il n’y a plus vraiment de surcout lié au nombre de photos ; ça ne veut pas dire qu’il faut déclencher comme un malade en espérant en avoir une de bonne dans le tas, mais assister à un match de foot, faire 20 photos et se dire que c’est bon comme ça n’est peut-être pas l’idéal …

réaction du coach lors d'un match de basketEn plus de connaitre le sport, le fait de connaitre les habitudes des joueurs ou entraineurs permet éventuellement d’anticiper leurs réactions suite à une action sur le terrain : exemple un joueur qui laisse exploser sa joie suite à un point marqué par un de ses coéquipiers, ou un entraineur qui « s’énerve » sur le banc suite à une erreur d’un de ses joueurs.

un spectateur dans les tribunes avec un fumigène

Ne pas oublier non plus de jeter un œil sur ce qui se passe dans les tribunes du coté des spectateurs, certaines images valent parfois mieux qu’une photo d’action ; exemple des supporters d’une équipe de foot américain qui exultent après un but inscrit par un de leurs joueurs au point d’allumer un fumigène.

 

A bientôt sur Photographie-Sportive.com pour d’autres trucs et astuces. Comme toujours si vous avez des questions n’hésitez pas à les poser ou à en discuter dans les commentaires.

 




, , , , ,

4 Responses to Pourquoi il est intéressant de connaitre le sport que l’on va photographier ?

  1. Bones 24/06/2011 at 08:27 #

    Les safety shots, en français sont les photos de sécurité (c’est aussi simple). Sur circuit, je fais généralement une serie de clichés en mode priorité ouverture en premier. Cela me permet d’avoir les motos nettes, d’avoir quelques clichés sympa. Après je passe en mode priorité vitesse, et je me lache sur les filés, ou j’aurai beaucoup plus de déchets, au fur et à mesure que je descendrai d’un stop pour avoir un jolie flou de vitesse. En tout cas merci pour l’article, on trouve trop peu de bonnes info techniques sur la photo de sport pour négliger celles-ci 🙂

  2. Xavier 25/12/2011 at 17:22 #

    Merci pour cet article intéressant (et les autres). Des heures de lecture en perspective.

Trackbacks/Pingbacks

  1. Livre "The Way I See It ..." de Dave Black | Photographie-sportive.com - 24/11/2011

    […] des premiers conseils de chapitre est quelque chose qui a déjà été dit ici même : “Connaissez votre sujet et votre vision va s’améliorer” . Dave Black explique pourquoi et comment le fait d’avoir été entraineur de gymnastique lui a […]

  2. Faire des photos de basketball | Le Blog Photographie-Sportive.com - 10/01/2012

    […] a vu précédemment qu’il était assez important de connaitre un minimum le sport que l’on souhaite photographier, le basket ne fait pas exception à la règle. Outre le sport, il est également intéressant […]

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Powered by WordPress. Designed by WooThemes