10 éléments qui font une bonne photo de sport

Sans être une recette miracle, voici 10 éléments qui participent à la réalisation d’une bonne photo de sport.

Si vous regardez les photos publiés dans les magazines de sports, il est possible d’en déduire une série d’éléments qui font que c’est une bonne photographie sportive.

Saisir l’action à son apogée

S’il s’agit d’une photo d’action (donc pas un portrait ou une photo posée), il faut qu’elle contienne l’action lorsque celle-ci est à son apogée. Pour cela, le moment du déclenchement est critique, il ne faut pas déclencher ni trop tôt ni trop tard, sinon l’observateur aura l’impression que vous êtes passé à coté de l’image.

Pour beaucoup de débutants une rafale rapide semble être la solution, bien que ce soit effectivement une méthode pour augmenter ses chances de capturer l’action à son apogée, beaucoup de photographes plus expérimentés utilisent très peu les longues rafales. Avec l’expérience (beaucoup d’expérience …) et la connaissance du sport, on arrive à deviner l’action et à déclencher au bon moment. Tout est une question de timing …
Le problème de l’utilisation abusive de la rafale, c’est que par après on se retrouve avec une volume énorme d’image à traiter / trier pour au final n’en garder que quelques unes.

Cadrez serré

Les anglophones disent « Shoot tight, crop tighter« .
On pourrait traduire cela par cadrez serré et recadrez encore plus serré. En utilisant de puissants téléobjectifs on peut donner de l’importance au sujet dans la photo, ce n’est plus un élément du décor cela devient LE sujet principal. En faisant cela, les émotions du sujet, la tension musculaire, le regard, … sont bien perceptibles par le spectateur lui donnant une impression de proximité, d’être immergé dans l’action.
Dans l’exemple ci-dessous, quelle image à le plus d’impact ? Celle de gauche recadrée pour se concentrer sur l’action ou celle de droite cadrée plus large, avec du vide qui n’apporte aucune information ?

Je pense que c’est celle de gauche.

Cadrer serré, mais jusqu’à quel point ?
C’est très subjectif comme idée, certains préfèrent avoir les corps en entier alors que d’autres préfèrent / se contentent du visage ou torse et de la balle dans le cadre.
Ici un zoom est un avantage par rapport à une focale fixe, car il permet d’avoir une certaine liberté / marge pour le cadrage.

Si le cadre devient trop étroit et qu’il faut ‘couper’ de membres, en général il est conseillé de ne pas couper / recadrer l’image au niveau d’une articulation : au lieu de recadrer au niveau du genou, il est conseillé de recadrer à partir d’un peu plus haut au niveau de la cuisse.

Inclure les personnes participant à l’action

et / ou celles qui sont proches et qui participent à raconter l’histoire. C’est la suite logique du point précédent, les personnes qui ne sont pas impliquées dans l’action / l’histoire n’apportent rien à l’image, elles ne sont qu’une distraction, il est préférable de ne pas les inclure à la prise de vue ou de les couper lors du recadrage.

Par exemple, dans le cas du baseball si on photographie un frappeur, il est rare que le catcheur ou l’arbitre apportent une information intéressante; ou dans le cas du foot, des joueurs qui ne prennent pas directement part à la bataille pour le contrôle du ballon.

Mise au point / netteté

le filé, une des seules exceptions ou le flou est autoriséLe sujet doit être extrêmement net. Les seuls cas ou une image pas tout à fait nette peu avoir de l’intérêt c’est si l’action qu’elle montre est d’une importance capitale pour raconter l’histoire. L’autre exception, c’est si cette image légèrement floue est voulue pour donner l’impression de mouvement comme dans le cas du filé par exemple. Dans les autres cas, si le sujet n’est pas net (mise au point ratée, vitesse trop faible par erreur, …), la seule place généralement acceptable c’est la poubelle. Même si les disques dur ne coutent plus très cher, cela ne sert à rien de les encombrer avec des images qui ne sont pas nettes.

La balle doit être dans la photo

Si le sport photographié nécessite l’utilisation d’un accessoire comme une balle par exemple, alors généralement cet accessoire doit être dans la photo.

Il y a bien entendu des exceptions, par exemple si l’action se passe loin de la balle ( exemple en baseball un vol de base, ou la photo des réactions du coach sur le bord du terrain), mais en général la présence de la balle renforce l’image.

Le visage du sujet doit être visible

et correctement exposé.
Quand on regarde des personnes, on regarde généralement leur visage (entre autres) car c’est un élément qui nous permet d’entrer en relation avec eux, il est donc souvent important que la photo de sport contienne des visages car il est rare que des photos du dos de joueurs soient intéressantes.

Comme on est pas en studio, on ne peut pas leur demander de regarder l’objectif, mais en connaissant le sport et en choisissant bien son emplacement on peut optimiser ses changes d’avoir un visage et une expression dans ses photos.

Profondeur de champ réduite

En travaillant avec une profondeur de champ limitée, réduite; l’avant plan et l’arrière plan de l’image sont moins nets / sont plus flous ce qui permet de faire ressortir le sujet ou l’action photographiée.

La profondeur de champ réduite s’obtient avec des objectifs de grande ouverture  (f/4, f/2.8, f/2). Cette grande ouverture est l’une des raisons pour lesquelles les télé objectifs pros sont si chers et encombrants.

Attention à l’arrière plan

Elle n'est pas belle ma caravane ?

Une autre façon de faire ressortir son sujet (en plus de la pdc réduite), c’est de choisir son emplacement de façon à avoir un arrière plan le plus neutre et le moins distrayant possible. Parfois faire quelques pas de coté suffit à avoir un fond plus propre.

Des bâtiments, voitures, poubelles, wc portables, … ne constituent généralement pas un fond très harmonieux.
Dans certains cas, comme c’est le cas ici, sur ce terrain de baseball amateur, il n’y a parfois pas le choix. Pour certaines photo l’arrière plan sera encombré, il faudra vivre avec.

 

Exposition correcte

Cela coule de source, mais la photo doit être exposée correctement. Ni sous exposée, ni sur exposée.

Dans certains cas, il n’y a pas la lumière que l’on souhaite (en salle par exemple), dans ce cas il faut utiliser les moyens à notre disposition : utiliser une plus grande ouverture, augmenter les ISO (attention au bruit) ou ajouter de la lumière avec des flashs.

 

Figer l’action pour avoir une image nette

Suivant le sport et le niveau de jeu, une vitesse de 1/500s voire plus rapide (1/800s, 1/1000s, …) est nécessaire pour figer l’action.

Dans certains cas un peu de flou renforce l’image, par exemple dans le cas d’un filé où le sujet est net alors que le fond est flou, ou par exemple un léger flou dans la raquette d’un joueur de tennis (mais le joueur doit être net).

Il s’agissait normalement d’une liste de 10 critères, mais je pense qu’un  11 ème critère s’impose pour terminer :

Composition

Les photos de sport (comme les autres d’ailleurs) doivent être bien composées et intéressantes visuellement. C’est difficile à quantifier et définir, mais une bonne compréhension de la règle des tiers aide déjà à avoir des images plus intéressantes.

Votre avis ?
Comme indiqué au début il ne s’agit pas d’une recette infaillible, mais d’une bonne base. Il existe de bonnes photos de sports qui n’ont pas toutes ces caractéristiques, et autres qui répondent à tous ces critères mais qui ne sont pas terribles.

A votre avis quels autres critères manquent à cette liste ?




, , , , , , , , , , , ,

4 Responses to 10 éléments qui font une bonne photo de sport

  1. Lapierre Christophe 11/12/2011 at 22:02 #

    Comptant passer au numérique apsc pour de la photo familliale/street/danse country = extérieur ou salle des fêtes (mauvais eclairage,sans flash, portraits de loin)
    je souhaiterais acheter reflex amateur + zoom transtandart.
    Quelle reflex conseilleriez-vous ?
    Le canon 1100 d + tamron 18-20 mm (offre shop photo 549 €) peu-il convenir ?
    Son mode rafale donne de mémoire dans les 3 images secondes…

    • Frédéric de Laminne 12/12/2011 at 09:40 #

      Bonjour,

      le 1100D n’est pas un mauvais choix pour débuter, je suis par contre moins optimiste concernant l’objectif.
      Les objectifs de ce type ont généralement une qualité optique assez moyenne, mais surtout leur ouverture donc leur luminosité est limitée, ce qui fait qu’ils ne sont pas très adaptés à la photo de sports / mouvements en intérieur.
      3 images seconde n’est pas très rapide, mais cela peut suffire.
      Pour la photo en intérieur, je vous conseille tout de même l’achat d’un objectif lumineux, comme le Canon EF 50/1.8

  2. Djo@Images gratuites 17/03/2012 at 11:51 #

    Excellent article et explications très clair. Cependant, le plus important, à mon avis, reste qu’il faut être au bon endroit au bon moment. Je pense que c’est ce qui fait la réussite d’une photo de sport.

  3. Frédéric de Laminne 17/03/2012 at 21:23 #

    Le fait d’être la quand cela se passe est effectivement une condition, mais ce n’est pas suffisant pour faire une bonne photo. Si je suis la mais que je révasse, que je regarde mon statut facebook je risque de rater la photo.
    Frédéric de Laminne recently posted..Guide gratuit – Débuter en photographie sportive : les 4 questions les plus courantesMy Profile

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Powered by WordPress. Designed by WooThemes